Inscriptions Subjectives

Inscriptions Subjectives

Introduction

Les traces dans nos corpus sont la manifestation d’un style – le style se définissant comme la manière de traiter la matière et les formes. Cette empreinte subjective peut être consciente ou inconsciente, à la fois éphémère, durables, bimédiale et peut s’inscrire sur différents médiums (terre, neige, papier, photographie). Ces traces permettent l’identification de l’individu qui les produit. Par exemple, il est facile de reconnaître la trace du passage d’un animal à son empreinte par sa forme, sa taille, sa profondeur, etc., bien qu’une trace animale ne soit pas un choix délibéré. L’auteur, lui, appose ses traces comme des indices d’une individualité, d’une singularité. De fait, il est possible grâce à elles d’associer un nom à une œuvre. Chaque œuvre présente une multiplication de traces de subjectivité et, grâce à cela, transmet une certaine sensibilité et un point de vue nouveau.