Effacer les traces : de quelques figures féminines

Effacer les traces de quelques figures féminines

Introduction

 

Notre corpus présente différentes héroïnes portant sur elles des traces de la tradition, se manifestant comme des stigmates qu’elles souhaiteraient effacer pour se libérer. Il y a donc, pour tous ces personnages, un tiraillement entre désir et tradition et une logique dominante : celle de l’effacement. Pour ne pas disparaître littéralement, ces figures de femmes vont néanmoins laisser, de façon plus ou moins volontaire, de nouvelles traces – traces d’encre, cicatrices, effusions de sang –  pour recouvrir la page, le corps, ou l’histoire.